Projets financés grâce à l’appel à propositions national 2017


Thème : L’intégration économique des immigrants au Canada

Est-ce que les PME dirigées par des propriétaires immigrants sont des entreprises exportatrices exceptionnelles?

Équipe de recherche : Horatio Morgan et Sui Sui, Université Ryerson

Cette recherche vise à examiner pourquoi les entrepreneurs immigrants de petites et moyennes entreprises (PME) pourraient être attirés par les marchés mondiaux, et comment ils pourraient s’en sortir, comparés à leurs homologues non-immigrants. Cela permettrait de comprendre si les propriétaires immigrants façonnent leurs décisions d’exportation et leurs performances financières en fonction d’une perspective de capital social (autrement dit les PME dirigées par des immigrants, dans la conduite de leurs affaires à l’étranger, tendraient à se reposer sur les réseaux personnels de leurs propriétaires pour accéder à des ressources pertinentes pour l’internationalisation), ou d’une perspective cognitive (c’est-à-dire, les entrepreneurs immigrants sont susceptibles d’être trop confiants dans leur décision de faire des affaires en dehors du pays hôte, et ainsi intensifieraient imprudemment leurs opérations sur des marchés étrangers à risques élevés, ce qui mènerait à de plus grandes pertes financières que leurs homologues non-immigrants). Cette étude s’appuiera sur des données de L’Enquête sur le financement des PME de Statistique Canada et sur l’annexe 50 de la déclaration de revenus des sociétés et l’Index général des renseignements financiers. La recherche a le potentiel d’aider les intervenants, les chefs de file économiques et les décideurs politiques à prendre des décisions de manière informée qui favoriseraient le développement et la croissance des entreprises d’exportation immigrantes, et donc d’aider à accélérer l’intégration économique des immigrants au Canada.

 

Thème : L’intégration sociale et culturelle des immigrants au Canada

Reconnaître le secteur informel: L’accueil des immigrants francophones en Saskatchewan par les immigrants établis

Équipe de recherche : Jérôme Melançon, Michael Akinpelu, et Daniel Kikulwe, l’Université de Regina

La question principale du projet se formule ainsi : Comment améliorer les capacités d’accueil et d’accompagnement des immigrants d’origine africaine et d’expression française? Ce projet poursuit les deux objectifs : (1) Réaliser un profil de la communauté francophone d’origine africaine en Saskatchewan; et (2) Analyser les capacités et le savoir-faire existants au sein de la la Communauté des Africains Francophones de la Saskatchewan (CAFS) pour contribuer au développement des communautés francophones de la province. Ces deux objectifs visent avant tout à répondre aux questions que CAFS a posées au Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM). La recherche utilisera des méthodes mélangées pour la collection de données. Pour l’approche quantitative, les chercheurs utiliseront le logiciel Qualtrics pour créer un sondage en français, qui sera leur instrument principal pour la collecte de données partout en Saskatchewan. Pour l’approche qualitative, ils utiliseront six groupes de discussion de 5 ou 6 participants chacun tous à Regina. Puisque l’immigration francophone doit augmenter dans les années à venir, les résultats de ce projet permettront de développer les capacités d’accueil avant qu’elles soient nécessaires à une plus grande échelle.

 

À la recherche de quartiers accueillants et de logements adéquats : les expériences d’immigrants récents dans le Nord-est ontarien

Équipe de recherche : Natalya Brown et Anahit Armenakyan, Université Nipissing

La phase initiale de ce projet porte sur les immigrants récents à North Bay et Timmins. Le projet vise à identifier les caractéristiques communautaires qui facilitent ou entravent l’intégration dans un logement; à examiner les comportements et interactions des nouveaux arrivants avec leurs voisins, et les perceptions de leurs voisinages; et à étudier l’utilisation du marketing social par les agences municipales et d’établissement pour promouvoir des quartiers accueillants et pour créer un sens d’appartenance communautaire pour les nouveaux arrivants. Pour effectuer cette recherche, on recrutera des nouveaux arrivants pour participer à un sondage en ligne; on organisera deux groupes de discussion avec chacun 8 à 12 participants; et on mènera des entrevues avec des informateurs clés tels que des travailleurs d’établissement et des bailleurs de logement. On réalisera également une analyse de contenu du matériel relié à l’antiracisme, l’intégration, la tolérance et la diversité. Pour déterminer si, au fil du temps, les immigrants voient leur situation de logement s’améliorer plus vite dans ces communautés que pour ceux vivant dans la région du Grand Toronto ou d’autres grandes métropoles, une étude traçant les trajectoires de logement d’un groupe d’immigrants dans le Nord-est ontarien sera développée avec du financement provenant d’une subvention Savoir du CRSH.

 

La paternité en contexte migratoire : Redéfinition du rôle paternel ?

Équipe de recherche : Saïd Bergheul, Oumar Mallé Samb, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue; et Jean Ramdé, l’Université Laval

Ce projet de recherche vise à développer une meilleure connaissance de la réalité des pères immigrants. Il tentera d’examiner : (a) les particularités de leur rôle paternel; (b) l’influence de l’immigration sur leur fonction et engagement paternels ; (c) leurs stratégies adaptatives post-migratoires, afin d’élaborer des interventions et des initiatives qui faciliteront l’exercice efficace de leurs rôles et engagements paternels. L’approche qui sera adoptée est une recherche à visée exploratoire qui visera à comprendre l’influence de l’immigration sur les fonctions et engagements paternels à partir de la perception des pères interviewés. Ce projet prévoit d’interroger pères d’origine africaine, maghrébine, européenne, asiatique et sud-américaine. Le choix de cette diversité s’explique par un besoin d’aborder un éventail large de points de vue et de disposer le maximum d’informations sur une réalité encore méconnue. Ces connaissances seront principalement utiles aux praticiens en santé mentale et aux décideurs politiques.

 

Thème : Le rôle des organismes à but non lucratif et du secteur de l’établissement au Canada

Évaluation linguistique basée sur le portfolio dans les classes de langues CLIC : la nécessité d’avoir des données pour orienter les politiques et les pratiques

Chercheuse principale: Marilyn L. Abbott, Université de l’Alberta

Ce projet vise à examiner la validité d’une évaluation de progrès des CLIC selon les Standards linguistiques canadiens nouvellement mandatés qui s’intitule Évaluation linguistique basée sur le portfolio (ÉLBP) selon les perspectives d’adultes débutants en langue anglaise; à comprendre l’impact de l’ÉLBP sur les objectifs, stratégies, motivations, et réussites des apprenants débutants adultes; et à examiner les relations entre les savoirs de l’instructeur en termes d’évaluation et les pratiques d’ÉLBP concernant l’apprentissage, les pratiques et les connaissances en matière d’évaluation des apprenants débutants et cela sur la durée. La subvention de Voies vers la prospérité financera l’étude pilote locale la première année. Quatre instructeurs CLIC (un instructeur pour chaque niveau de compétence linguistique canadien) et leurs étudiants seront recrutés dans des institutions locales postsecondaires pour participer à l’étude pilote. À la fin de l’étude, environ quinze de ces étudiants (un de chaque groupe de niveau et de chaque groupe de première langue) seront sélectionnés pour des entrevues individuelles.

 

Thème : La santé et le bien-être des immigrants au Canada

L’accès des immigrants aux soins de santé canadiens : autonomisation, voix et moyens

Équipe de recherche : Setareh Ghahari, Université Queen’s ; Robert Gilmore, École Loyola d’éducation continue et pour adultes ; et Madeleine Nerenberg, centre d’emploi KEYS

L’accès des immigrants aux soins de santé canadiens : autonomisation, voix et moyens (Accessing Canadian Healthcare for Immigrants: Empowerment, Voice & Enablement – ACHIEVE) est un programme conçu pour permettre aux immigrants d’acquérir des connaissances, de l’expérience et de la confiance pour naviguer dans le système de soins de santé. Cette recherche effectuera une évaluation de l’efficacité avant et après avoir suivi ce programme, y compris une évaluation des mesures de résultats potentielles et une vérification de sa faisabilité en pratique. Les participants à l’étude seront 60 immigrants adultes recrutés à Kingston et dans les alentours, et dont l’habileté à parler et écouter en anglais se situe au niveau de compétence linguistique canadien 3 et plus. Ils participeront à un atelier du programme ACHIEVE qui couvre les sujets suivants : un aperçu/une introduction au système de santé ontarien; connecter avec votre médecin de famille; mieux communiquer avec votre professionnel de santé; et surmonter les barrières pour accéder aux services de santé. Des informations démographiques seront collectées sur les participants avant le début du programme, et le Questionnaire d’impact en éducation sur la sant (Health Education Impact Questionnaire) et l’Échelle d’auto-efficacité de la communication du patient (Patient Communication Self-Efficacy Scale) seront administrés avant et après la participation au programme.

 

Thème : Les décisions des immigrants concernant leur destination d’habitation au Canada

Qui reste et qui part des Provinces de l’Atlantique du Canada?

Équipe de recherche : Howard Ramos, Yoko Yoshida, Université Dalhousie ; et Michael Haan, Université Western

Cette recherche vise à explorer les facteurs qui sont pertinents à l’immigration et à la rétention dans la région Atlantique et tente de répondre aux quatre questions suivantes : (1) Existe-t-il des différences en termes de rétention des immigrants entre les régions rurales et les régions urbaines? (2) Est-ce que la Classification nationale des professions (CNP) des emplois affecte la rétention? (3) Est-ce que le fait d’immigrer avec d’autres membres de la famille affecte la rétention? Et (4) Est-ce que la façon dont on mesure la rétention affecte les niveaux de rétention? Pour répondre à ces questions, la Base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) de 2004 et 2014 sera utilisée, et les informations sur la population générale seront tirées du Recensement de 2016. Des résultats simples graphiques et tabulaires seront créés par province, en décomposant les différentes cohortes d’immigrants selon qu’ils ont été reçus il y a 1, 3, 5 et 10 ans. Cette étude apportera un éclairage important qui pourra contribuer à l’évaluation du programme pilote d’immigration des provinces de l’Atlantique.